Association Rouennaise de Football : site officiel du club de foot de ST ETIENNE DU ROUVRAY - footeo

Journée CFC - Le Canal Football Club

17 novembre 2016 - 19:00

Le moment tant attendu est arrivé ! Nous étions arrivés depuis plus de 2h30 et, enfin, Hervé Mathoux se présente devant nous. Le changement d'émission est très rapide, à peine les acteurs du CRC partis, les membres du CFC font leur apparition et se positionnent à leurs places respectives.


Contrairement à l'émission précédente, dans laquelle nous avons été totalement ignoré, le présentateur, Mathoux, nous adresse quelques mots à travers le micro du chauffeur de salle : "Bonsoir, j'espère que nous allons passer une bonne soirée et que le match sera meilleur que celui de la semaine dernière" (référence à Paris-Marseille). Court, mais au moins l'intention y était.  

L'entrée de Mathoux est suivie des intervenants du jour, c'est-à-dire Olivier Dacourt, Eric Carrière, Dominique Armand et Marie Portolano. Alors que Carrière, Armand et Dacourt sont discrets et attendent sans broncher le début de l'émission. Marie Portolano est pétillante et semble être une femme souriante, drôle et extravertie dans la vie de tous les jours, ce qui contraste avec sa relative discrétion dans l'émission. Quelques secondes avant le début, Hervé Mathoux lui lance un "Tu vas y arriver !", phrase qui restera malheureusement un mystère.  

L'émission est sur le point de commencer et les chroniqueurs sont tous prêts. Coiffeurs et maquilleurs font encore une fois les dernières retouches. Jusqu'au maquillage du crâne de Dacourt. Les intervenants regardent rapidement leurs notes et c'est parti !

 

Ce crâne est maquillé.  

Le présentateur vedette prend la parole et lit ses notes pour énoncer le sommaire de l'émission. Puis prise d'antenne vers 19h10, heure à laquelle l'ensemble de nos proches regardent l'émission pour tenter de nous apercevoir dans le public.  

Malheureusement, il sera impossible de nous voir à cause de notre positionnement dans le public. Je vous explique pourquoi, et non il ne s'agit toujours pas de l'émission dans laquelle nous étions :

En rouge : Caméra sur Carrière/Mavuba/Portolano ;

En vert : Caméra sur Armand/Dacourt ;

En jaune : Caméra sur Hervé Mathoux ;

En violet : Nous, dans l'angle mort...  

Mais ne disposant pas de nos téléphones portables, nous ne pouvions pas indiquer à nos proches que nous n'étions certainement pas visibles. Je profite de cette occasion pour m'excuser auprès de ma compagne, qui s'est forcé à regarder une émission de football pour me voir, en vain. Je t'offrirai un repas au restaurant pour me faire pardonner.  

Retour sur le direct et sur le plaisir de voir ces personnalités "en vrai", bien que les échanges sont inexistants entre eux et le public. Nous pouvons maintenant accueillir l'invité du jour, Rio Mavuba ! Plutôt souriant, il semble assez humble et ne paraît pas arrogant.

Cependant, Quelques minutes plus tard, le premier reportage commence, la "Grande Surface". Ce moment m'a permis de remarquer que différents comportements se dégagent chez les chroniqueurs pendant ces séquences :

- Celui qui utilise son téléphone portable pour aller sur les réseaux sociaux,      

- Celui qui regarde le reportage, par intérêt ou pour se donner une consistance et ainsi ne pas juste regarder dans le vide. Je ne sais pas.      

- Celui qui discute avec le réalisateur à travers son oreillette.  

En tout cas, peu de discussions ont lieu lorsque les caméras sont éteintes, que ce soit pendant les reportages ou pendant les pages publicitaires.  

Ces pages de "pub" qui sont désormais salutaires pour nos postérieurs et nos dos, trouver une position confortable est de plus en plus difficile. Encore plus avec les vigiles qui scrutent le public en permanence pour que nous nous tenions droit, même si nous n'étions absolument pas visibles.  

A la première coupure du CFC, quelques échanges ont lieu entre les chroniqueurs et Rio Mavuba. Nous entendons mal mais j'arrive à comprendre qu'ils parlent du PSG (le LOSC ayant joué contre ce club deux jours plus tôt). Mavuba semble dire que le PSG n'est plus aussi fort que l'année dernière. Il s'agit de ce que j'ai cru comprendre en tout cas.  

Cette émission se déroule, comme le CRC, sans accroc, une machine parfaitement huilée. L'impression est exactement la même qu'à la TV. Le confort du canapé en moins.  

Une heure trente d'émission passe et rien de particulier à signaler. A la fin de l'émission, l'ensemble des intervenants partent sans dire un mot ou adresser un regard au public. Seul Hervé Mathoux nous adresse des sourires et quelques mots.  

C'est l'heure du match désormais, l'Olympique de Marseille contre les Girondins de Bordeaux. Cependant, ce n'est pas ce qui attire notre attention. C'est enfin l'heure de manger, et plutôt de boire. Cela fait plusieurs heures que nous n'avons pas pu boire une goutte d'eau.  

Le repas (un sandwich au blanc de poulet, une pomme, un Yop et une bouteille d'eau) est fourni gratuitement et distribué par les jolies demoiselles placées derrière les chroniqueurs, que demander de plus ?    

Nous sommes maintenant libres de faire ce que l'on veut pendant la diffusion du match. Pas complètement libre non-plus, impossibilité de sortir, sinon nous n'avons pas le droit de rentrer de nouveau sur le plateau. Le simple fait d'aller aux toilettes nous donne le droit à une nouvelle vérification. Je félicite la personne qui arrive à introduire dans les studios ne serait-ce qu'une fourchette.  

La soirée se termine avec l'après-match, émission dans laquelle Hervé Mathoux et ses compères reviennent sur le match très moyen que nous avons pu voir.  

Au final, je me rends compte que peu de choses sont à signaler dans ce genre de programme car la gestion est faite au millimètre. Je reste impressionné par l'aisance avec laquelle les deux présentateurs ont mené leurs émissions, leur capacité à rebondir et à amener des transitions.  

Le rapide debrief' d'après-match se termine et c'est le moment de se dire au revoir. Encore une fois, seul le sympathique Hervé nous souhaite une bonne soirée et nous demande si nous n'avons pas trop mal au dos avant de serrer les mains de plusieurs personnes du public, placées aux premiers rangs. Un homme resté simple et qui ne nous oublie pas, alors que les autre chroniqueurs sont partis sans dire un mot.  

Hervé Mathoux, un homme qui a gagné notre sympathie !  

Après 6 heures passées sur le plateau du groupe Canal, nous pouvons enfin sortir. Je ne vais pas vous mentir, le temps devient très long sur la fin et nous n'avions tous qu'une hâte, sortir du bâtiment et aller manger un morceau dans un fast food. Une belle manière de clôturer cette journée découverte !

Commentaires

La Rouennaise 5 - 2 Malaunay environ 4 heures
0-1
BOOS.F.C. / Equipe B environ 6 heures
BOOS.F.C. / Equipe B : résumé du match environ 6 heures
Grand Couronne 2 - 1 La Rouennaise 3 jours
1-2
Equipe A / GRAND COURONNE FC 14 jours
Equipe A / GRAND COURONNE FC : résumé du match 14 jours
Jo LeCorbeau a commenté Equipe A / GRAND COURONNE FC 14 jours
Amfreville 8-0 La Rouennaise 15 jours
2-2
Equipe B / ISNEAUVILLE FC 17 jours
Equipe B / ISNEAUVILLE FC : résumé du match 17 jours
8-0
ASM AMFREVILL / Equipe A 17 jours
ASM AMFREVILL / Equipe A : résumé du match 17 jours
Roncherolles 1 - 2 La Rouennaise B 18 jours
1-0
Equipe B / ES MONTIGNY VAUPAL 21 jours
Equipe B / ES MONTIGNY VAUPAL : résumé du match 21 jours

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU